Tout plutôt qu’un régime sans selle!

Créé par le 24 août 2010 | Dans : Non classé

photo0256.jpg…pardonnez-moi ce mauvais calembours car il n’a pour seul mérite que de résumer un été placé sous le signe de la petite reine (décidément les clichés sont les rois de la fête ce soir). Depuis fin juin c’est-à-dire dés que la météo a été suffisamment clémente pour qu’on ose sortir une roue dehors, nous avons cheminé par monts et par vaux …..les monts m’apparaissant beaucoup plus nombreux que les vaux. Parenthèse non inutile pour les férus d’orthographe que sont les écoliers d’aujourd’hui: les vaux dont je parle n’ont rien à voir avec l’élevage sous la mère et encore moins sous la mer comme avait pu le lire une collègue de géo sur une des brillantes copies qu’elle corrigeait. Un val des vaux quoi! Un mont des monts. C’est donc au cours de nos pérégrinations estivales  que nous avons découvert de charmants petits coins de notre région: la promenade de l’inspecteur, le sentier du renard, le val du cul froid, sans oublier le bien nommé fond de l’enfer. La lecture des cartes IGN est souvent croustillante et vous en dit long sur ce qui vous attend! Bref, les muscles parfois endoloris,  toujours content de partir mais aussi contents de rentrer, nous avons passé de vrais  bons moments sur nos VTT respectifs. Un moyen écono/logique de se ressourcer dans une nature encore préservée, de faire de furtives rencontres avec la faune locale, de suivre le rythme des saisons . Moi ça me va.

Les baladabars

Créé par le 25 juin 2010 | Dans : Non classé

photo0181.jpg…Veuillez comprendre les balades à Bar, Bar-le-Duc étant la petite cité ducale (périphrase hors d’usage par ici) dans laquelle j’ai la joie d’habiter. Tout l’été autour de notre patrimoine historique et humain, des festivités sont donc proposées aux habitants  ainsi qu’aux touristes et c’est ainsi qu’hier, par l’entremise d’une bénévole de nos amies, nous avons eu le privilège d’assister à la répétition générale. Nous avons donc déambulé dans la ville, guidés par Leonardo, un inventeur/imposteur  plus vrai que nature et avons pris connaissance des histoires presque vraies de nos grands hommes. Je ne voudrais pas trop en divulguer pour vous laisser la surprise de découvrir tout cela in situ, mais nous en sommes repartis tous ravis du spectacle bon enfant auquel nous venions d’assister. Donc si vous passez par là, réservez une soirée d’un des nombreux soirs d’été qui vous attendent: vous ne le regretterez pas. Bravo aux bénévoles, comédiens, metteurs en scéne, scénaristes, j’en passe et de splus talentueux. D’autres spectacles de rue se tiendront en ville haute (quartier renaissance classé) du 1er au 4 juillet: avis aux amateurs! Aaaaaah! tous ces festivals et c’est l’été qui commence vraiment!

HONTEUX!

Créé par le 18 juin 2010 | Dans : Non classé

Bien franchement, le foot, la plupart du temps je m’en soucie comme de ma première paire de tongs, au grand dam de mon père amoureux de ce sport (de moins en moins de ce qu’est devenu le football professionnel et ses dérives) . Mais , comme beaucoup je m’y interesse quelque peu une fois tous les quatre ans lors de la coupe du monde. Hier soir, j’étais donc devant mon petit écran , mi-figue mi-raisin. Pour la première fois, je n’avais même pas envie de soutenir les bleus. Arrogants, sur payés, sans aucun sens de l’honneur, imbus de leurs personnes, comment voulez-vous qu’on s’attache et qu’on s’identifie à une telle équipe de bras cassés! Je les soupçonne même de porter le maillot tricolore sans aucune émotion tant ils ont mis du mauvais coeur à l’ouvrage. Bref, à mesure que les minutes s’égrenaient, la petite équipe mexicaine, pleine de fougue, de joie de vivre et de fierté m’est apparue éminemment plus sympathique que les tristes sires jouant sous nos couleurs (car peut-on dire qu’ils les défendaient?). Un but, puis deux. Je me suis surprise à dire « allez mettez-en un troisième et remettez-leur à leur place ces gomeux! ». Comme beaucoup, partagée entre colère (ne nous a-t-on pas maintes fois fait passer pour un mauvais public, infoutu de soutenir sa merveilleuse équipe, on allait voir ce qu’on allait voir!), déception (grâce à cette désolante prestation notre pays  est la risée du monde sportif)et honte (aprés une qualification peu glorieuse, nous voilà humiliés pour de bon). Et tout ça à cause de 24 zouaves (joueurs et entraineurs) davantage motivés par leur propre gloire personnelle et leur fortune que par l’amour du geste bien fait. L’écoeurement me guette. Je vous laisse à vos souvenirs. Vivement le tour de France!

 

edf1998.jpg 

Anniversaire pluvieux, anniversaire trés trés joyeux!

Créé par le 07 juin 2010 | Dans : Non classé

dscn1633.jpgAlors que je vous explique. Toute l’idée  est partie de cette bande de Joyeux drilles qui travaille à la maternité de la petite cité où nous vivons et que par discrétion je ne citerai pas: l’une d’entre elle allait célébrer aussi discrètement que possible son 40 ème anniversaire. C’est du moins ce qu’elle pensait et c’était naturellement sans compter sur sa bande de copines bien décidées à lui préparer une petite surprise et à lui témoigner ainsi toute leur amitié. Je me suis retrouvée impliquée dans ce coup fumant-trés consentante que j’étais à faire une petite fête il faut bien le dire -par l’entremise de ma cousine. Ma maison allait servir de traquenard. Le mari et les filles de Valérie , la récipiendaire, étaient complices et l’ont menée jusqu’à nous sous un fallacieux prétexte. Aprés quelques fausses alertes,  nous avons enfin aperçu la voiture de la petite famille, avons ouvert grand les portes et fenêtres pour nous époumoner tous en coeur: « joyeux  zanniversaire, nos voeux les plus sincéres, joyeux zanniversaireu, joyeux zanniversaire! ». A ce moment là: tout le monde se met à pleurer, se tombe dans les bras, rigole et la fête peut commencer.

La météo n’était pas vraiment de notre côté et , notre petite chasse aux 40 trésors disséminés aux 4 coins du jardin, a bel et bien failli tomber à l’eau. Entre deux averses, Valérie a donc été à la recherche de ses petites surprises, aidée, il faut bien le dire, par nous, car le temps était frileux , nos gosiers secs et  nos estomacs creux !

Ajoutons quelques prouesses vocales et chorégraphiques de Rachel notre meneuse de revue, quelques jeux et autre rigolades et vous aurez tous les ingrédients de ce que l’on appelle un bon moment partagé entre rires et émotions. Cette formule  devenue fade et banale car trop utilisée prend pourtant tout son sens. C’est  ce genre de soirée, sans façon, entre filles, dont on se souvient longtemps aprés qu’elle est finie.

Alors encore une fois, et même si on te l’a chanté toute la soirée: Joyeux anniversaire Valérie et que la vie te soit  douce!

LA COMBL’AISE EDITION2010 : PARI REUSSI !

Créé par le 10 mai 2010 | Dans : Non classé

ilssontvenusilssonttousl.jpgcimg1443.jpg

Recette d’une randonnée réussie :

 Ingrédients pour 395 personnes : 

Prenez une clémence particulière de la part de la météo. 

Ajoutez la bonne humeur communicative des randonneurs . 

Saupoudrez d’un soupçon de glissades. 

Laissez mariner entre deux et quatre heures. 

Servez sans attendre et vous obtiendrez  un plat des dimanches comme nous les aimons, sans façon, authentique.

———————————————————————————————————————————————————————————————————

Une belle réussite : Telle était cette 6éme édition, avec au programme 100% de circuits inexplorés . Pourtant, ça n’était pas une évidence lorsque nous avons ouvert nos volets vers 6h dimanche matin et vu les trombes d’eau qui finissaient de détremper notre Barrois plus verdoyant que jamais en ce  printemps timide. Et puis,  petit coup de pouce opportun du destin, les nuages ont fini par céder et un franc soleil nous a inondés de sa douceur bienfaisante toute la journée. 

Nous c’est l’équipe  de joyeux drilles que Raphaël et Fabienne ,les organisateurs, réunissent chaque année pour vous accueillir et vous faire passer un bon moment. Nous, ce sont les gentils guides qui vous ont menés jusqu’au parking , ouvert la route lorsque vous la traversiez. Nous, ce sont les gentils ravitailleurs qui vous ont offert quelques collations et de l’eau fraiche quand vous aviez un petit creux ou une petite soif. Nous ce sont les gentilles hôtesses  qui vous ont accueillis, proposés les différents circuits et attendus jusqu’à votre retour avec des boissons fraiches. Et puis il y a Fabienne qui compte, organise, recompte, vérifie encore et encore. Et enfin il y a Raphaël qui depuis des mois travaille à la réussite de ce désormais rendez-vous incontournable en repérant des petits chemins, des sentes, des singles pas comme les autres ; Raphaël  qui depuis des semaines nettoie et taille les chemins pour votre plaisir et votre sécurité ; Raphaël enfin, qui quelques heures avant le top départ, était encore en forêt et vérifiait inlassablement ses tracés.  Et enfin il y avait vous, qui êtes venus en nombre, lui témoigner votre confiance, malgré des prévisions météorologiques pessimistes. A tous un grand merci.            

 Une bénévole qui signe pour l’année prochaine

cimg1490.jpg

aprsleffort.jpg

quellequipe.jpg    SALUT!

La combl’aise : Edition 2010

Créé par le 01 mai 2010 | Dans : Non classé

cimg0434.jpg 

Salut à tous!

Amis de la nature, de la randonnée pédestre o du VTT, sortez vos agendas et retenez bien cette date: dimanche 9 mai à Combles-en-Barrois . La Combl’aise édition 2010 vous propose des parcours 100% nouveaux concoctés par notre capitaine Raphaël (à l’heure où je tape ces quelques lignes il se trouve lui et son épouse Fabienne quelque part au milieu de la forêt en train de nettoyer les sentiers et chemins emprûntés) dans notre belle et verte campagne meusienne.

Comme toujours 3  itinéraires pédestres (10, 15, 20 kms) et 3 circuits Vttistes (23, 35 et 50 kms) vous attendent selon que vous ête una randonneur débutant, un initié ou un véritable accro . Les derniers préparatifs s’achèvent et toute l’équipe est fébrile, soucieuse de séduire les nouveaux venus et leur donner envie de revenir chaque année comme le font certains fidéles depuis 6 ans.

Venez nombreux nous rendre une petite visite et respirer un bon bol d’air. Le beau temps est assuré et la bonne humeur aussi. Vous êtiez plus de 500 l’an passé, nous vous espérons aussi nombreux voire davantage pour cette 6éme édition.

Et parce que le grand air ça creuse,  une restauration rapide est assurée sur place, au « Mille club » de Combles.

A bientôt, vous pourrez me trouver au dernier ravitaillement.

COMBLES EN BARROIS (55)  

Le Dimanche 9 mai 2010 

 

6 ème édition 

 

Randonnée VTT- MARCHE  

 

INSCRIPTIONS dès 8 H 00 au Mille Club 

VTT : 3 circuits 23-35 et 50 km ] 

départ groupé à 9 h 00 

TARIFS : 4 € – Enfants de – 12 ans : 2 € 

PORT DU CASQUE VIVEMENT CONSEILLE 

PASSAGE DANS DES ENDROITS INEXPLORES !!!! :)  

MARCHE : 3 circuits 10-14 et 20 km 

départ libre dès 8h30 – clôture des inscriptions 11 h 00 . 

TARIFS: 4 € – Enfants de – 12 ans : 2 € 

 

Ravitaillements sur tous les parcours 

 Important : parcours indépendants pour les deux disciplines  

Pour sa 6ème édition , parcours entièrement nouveaux 

Restauration rapide et buvette sur place 

 

Le tout avec une équipe et dans une ambiance sympathiques 

Renseignements : Raphaël FRIGNET 03-29-77-13-24 

 

 

The Cranberries are back on stage !!!!!!!!!

Créé par le 20 mar 2010 | Dans : Non classé

dolores.jpgWow!

J’attendais ce moment depuis 8 ans : depuis 2002, rien à se mettre sous la dent mis à part l’album solo de Dolores la chanteuse charismatique de ce groupe irlandais . Que dire? Déjà commencer par signaler que j’ai bien falli ne jamais assister à ce concert car les 3 autres fans et amis censés m’accompagner hier soir se sont fait porter pâles, les uns parce qu’ils trouvaient les billets trop chers (déduction: ce ne sont pas de vrais fans), l’autre (trés trés accro du groupe tout comme moi) pour motif trés valable de santé : scander des chansons dans la fosse , les bras en l’air, quand on vient de se faire opérer d’une main, avouez que ce ne serait guère raisonnable. Bref, je me suis retrouvée devant un dilemne: y aller seule, me trouver trés vite un autre partenaire ou bien rester chez moi et ronger mon frein. Une heure avant de partir pour Metz, la dernière perspective m’apparaisait comme celle qui allait s’imposer car personne ne voulait venir. Stupéfaction: la planète toute entière n’adore pas les Cranberries!!! Comment est-ce possible? Et soudain ma roue de secours: Isa. Ma bonne cousine qui pourtant avait une migraine carabinée, n’aime pas du tout ce groupe et avait prévu de se rendre à une réunion,  a tout envoyé promené pour me permettre d’assister à ce concert. Je lui en suis reconnaissante jusqu’à la fin des temps.

Alors on ne peut pas dire qu’on ait « partagé » ce concert car autant j’étais en transe à chaque morceau autant Isa restait d’un calme que les grecs anciens qualifieraient d’Olympiens. Dés les premières notes, immédatement identifiées (« le » son Cranberries), j’ai eu une vague de frissons et je me suis dit: « eh, mais je suis à un concert des Cranberries ». Idiot mais les fans se reconnaitront dans cette seconde où on réalise enfin qu’on a son idole face à soi et qu’on va vivre un instant d’éternité. Et j’ai plâné comme ça pendant 2 heures. A l’atterrisage, j’avais les oreilles bourdonnantes et la démarche un peu déséquilibrée. Dans le hall de la salle on pouvait acheter l’album de la tournée en cours , des t shirts et bien entendu j’avais oublié de prendre l’argent liquide que pourtant j’avais prévu pour l’occasion. Ni une ni deux, je suis repartie à la voiture et revenue avec mon liquide et mon chéquier. Au bout de 20 minutes à poireauter devant le stand, et aprés avoir choisi avec gourmandises deux t shirts que je me voyais déjà exhiber à mes copains, je m’entends dire « désolée madame mais nous ne prenons que la carte » !!!!!!!!!! Nom de Zeus, me voilà repartie à la voiture (je connais le parking comme ma poche) et je reviens avec tout l’attirail financier de la fille qui veut son t shirt marqué « The Cranberries tournée 2010″. et là…..un vigile qui me barre la route en me disant que c’était fermé! La poisse! J’aurai quand même un lot de consolation, j’ai pu me payer le Cd de la tournée.

Et au retour, aprés avoir tenté avec quelques délinquants de la route une sortie illicite du parking où nous bouchonnions depuis 1 heure environ, nous nous sommes fait contrôler par  des petits hommes bleus (et charmants) chargés de notre sécurité (« Vous pouvez y aller et bonne route. Faites bien  attention au gibier il y en a plein en ce moment « ), avons frôlé la panne d’essence car à cette heure tardive aucune station n’était ouverte et aucune pompe 24h/24H en vue. Et comme mon copilote dormait à poings fermés à mes côtés, je me rejouais le concert  que je venais de voir, mais cette fois ci au calme, dans la quiétude tiède de l’habitacle de ma voiture éclairée seulement par les aiguilles bleues du mon compte tour.

ah la la la que d’émotions. Pour finir j’ai une pensée pour l’amie qui a loupé ce rendez-vous  car elle aussi attendait ça depuis cet été, dâte à laquelle nous avons eu vent de cette tournée.

 

1260432729thecranberries.jpg

Zenith de Nancy 19 ans aprés: le retour du grand Jacques.

Créé par le 13 mar 2010 | Dans : Non classé

dutronc.jpgAlors oui je vous l’accorde, j’ai un peu usurpé le surnom que l’on attribuait, à raison, à Brel, le plus grand de tous les Jacques, mais celui-ci n’est pas mal non plus. Je veux parler de Dutronc….père. Un comble, désormais il faut préciser si l’on parle du vieux chêne ou de son rejeton. Je ne suis pas sectaire, j’aime les deux mais avec un faible pour les mélodies et les textes du plus ancien. Qui peut résister au charme désuet de « C’était un petit jardin » ou « il est 5 heures »? A la satire ô combien  d’actualité de « l’opportuniste » ou de « On ne nous dit rien ». Bref, quand la lumière fut et que nous l’avons vu assis peinard sur son fauteuil en cuir club, j’ai senti la salle chauffer d’un coup et l’amour était dans l’air. La dernière fois que j’avais vécu ça c’était pour le retour gagnant de Renaud. Des retrouvailles aprés tant de temps sont toujours délicieuses. C’est l’attente qui fait le prix des choses. Et nous n’avons pas été décu: il n’a rien perdu ni de sa voix, ni de son humour légendaire, ni de sa silhouette de  noceur désabusé. L’intelligence était palpable. A un moment du concert je me suis fait la réflexion suivante: et dire que je suis obligé de supporter tant de cons alors que lui, je ne le rencontrerais jamais. Déprimant.

 

fred.jpg 

Et pour nous rendre la soirée encore plus belle, parmi ses musiciens: Fred Chapellier, le frère d’une copine à nous et guitariste de son état. Et pas n’importe lequel, un des meilleurs musiciens de blues de France.  Dutronc lui a laissé la part du lion car nous avons eu droit à de magistraux solos de guitarre . Et ce gars là est si gentil qu’un jour, à la demande de sa soeur et alors que son agenda était blindé comme une porte de coffre fort suisse,  il est venu nous donner un concert privé dans le gymnase du collège ou nous travaillons elle et moi.

Voilà encore une belle soirée à ranger dans la boite à souvenir. Cette boite commence à bien se remplir et j’espère qu’elle est suffisamment grande car de ssouvenirs comme celui moi j’en veux bien d’autres. Salut!

Nancy Samedi 27 février: De Palmas sur scène

Créé par le 01 mar 2010 | Dans : Non classé

depalmas124zt500x500.jpgJ’avais tout lu à ce sujet aprés sa tournée de 2002 : timide, pas trés à l’aise, pas show man pour deux sous, bref, bien qu’appréciant son univers musical depuis 15 ans déjà, j’y allais un peu dans l’expectative. Je ne l’avais vu qu’une fois sur scène, à ses tout débuts, dans un bar de Nancy qui n’existe plus: le Terminal Export. Avec lui il y a avait Yvan Cassar et un batteur dont j’ai oublié le nom. A l’époque il avait opté pour un costume noir et une chemise blanche, trés propre sur lui  et il semblait trés impressionné par les 50 personnes que nous êtions alors et qui constituaient un de ses premiers publics. C’était l’époque de « sur la route ». L’homme a muri (et nous avec!), le musicien a pris ses marques et l’artiste a pris de l’étoffe. Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de  ce concert une petite tranche de vie de 2h30 partagées qu’on n’oublie pas. Le public était chaud, Gérald et ses musiciens l’étaient tout autant. Ils s’amusaient de nous et nous avec eux . C’était bien. Quand est-ce qu’on y retourne?

 

Si l’Alsace m’était contée

Créé par le 25 fév 2010 | Dans : Non classé

cimg1369.jpg….ou une petite promenade dans l’Alsace chère à Hansi, le papa bien-aimé de tous les petits enfants alsaciens du début du siècle dernier. Modéle trouvé dans « L’Alsace en rouge et blanc » de Annick Abrial. Il me reste à le finaliser et le repasser!

12

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres