dutronc.jpgAlors oui je vous l’accorde, j’ai un peu usurpé le surnom que l’on attribuait, à raison, à Brel, le plus grand de tous les Jacques, mais celui-ci n’est pas mal non plus. Je veux parler de Dutronc….père. Un comble, désormais il faut préciser si l’on parle du vieux chêne ou de son rejeton. Je ne suis pas sectaire, j’aime les deux mais avec un faible pour les mélodies et les textes du plus ancien. Qui peut résister au charme désuet de « C’était un petit jardin » ou « il est 5 heures »? A la satire ô combien  d’actualité de « l’opportuniste » ou de « On ne nous dit rien ». Bref, quand la lumière fut et que nous l’avons vu assis peinard sur son fauteuil en cuir club, j’ai senti la salle chauffer d’un coup et l’amour était dans l’air. La dernière fois que j’avais vécu ça c’était pour le retour gagnant de Renaud. Des retrouvailles aprés tant de temps sont toujours délicieuses. C’est l’attente qui fait le prix des choses. Et nous n’avons pas été décu: il n’a rien perdu ni de sa voix, ni de son humour légendaire, ni de sa silhouette de  noceur désabusé. L’intelligence était palpable. A un moment du concert je me suis fait la réflexion suivante: et dire que je suis obligé de supporter tant de cons alors que lui, je ne le rencontrerais jamais. Déprimant.

 

fred.jpg 

Et pour nous rendre la soirée encore plus belle, parmi ses musiciens: Fred Chapellier, le frère d’une copine à nous et guitariste de son état. Et pas n’importe lequel, un des meilleurs musiciens de blues de France.  Dutronc lui a laissé la part du lion car nous avons eu droit à de magistraux solos de guitarre . Et ce gars là est si gentil qu’un jour, à la demande de sa soeur et alors que son agenda était blindé comme une porte de coffre fort suisse,  il est venu nous donner un concert privé dans le gymnase du collège ou nous travaillons elle et moi.

Voilà encore une belle soirée à ranger dans la boite à souvenir. Cette boite commence à bien se remplir et j’espère qu’elle est suffisamment grande car de ssouvenirs comme celui moi j’en veux bien d’autres. Salut!