photo0256.jpg…pardonnez-moi ce mauvais calembours car il n’a pour seul mérite que de résumer un été placé sous le signe de la petite reine (décidément les clichés sont les rois de la fête ce soir). Depuis fin juin c’est-à-dire dés que la météo a été suffisamment clémente pour qu’on ose sortir une roue dehors, nous avons cheminé par monts et par vaux …..les monts m’apparaissant beaucoup plus nombreux que les vaux. Parenthèse non inutile pour les férus d’orthographe que sont les écoliers d’aujourd’hui: les vaux dont je parle n’ont rien à voir avec l’élevage sous la mère et encore moins sous la mer comme avait pu le lire une collègue de géo sur une des brillantes copies qu’elle corrigeait. Un val des vaux quoi! Un mont des monts. C’est donc au cours de nos pérégrinations estivales  que nous avons découvert de charmants petits coins de notre région: la promenade de l’inspecteur, le sentier du renard, le val du cul froid, sans oublier le bien nommé fond de l’enfer. La lecture des cartes IGN est souvent croustillante et vous en dit long sur ce qui vous attend! Bref, les muscles parfois endoloris,  toujours content de partir mais aussi contents de rentrer, nous avons passé de vrais  bons moments sur nos VTT respectifs. Un moyen écono/logique de se ressourcer dans une nature encore préservée, de faire de furtives rencontres avec la faune locale, de suivre le rythme des saisons . Moi ça me va.